La logothérapie au service du Sens

La logothérapie au service de l’entreprise

« En tant que processus issu de l’intelligence et du travail humain, la technique est analogiquement porteuse de vices et vertus. Or si la technologie peut être qualifiée de vertueuse ou vicieuse, c’est essentiellement parce que la responsabilité de sa mise en acte revient à l’homme. » Jacques Rhéaume ‘Professeur au Département de technologie de l’enseignement, Faculté des sciences de l’éducation, Université Laval)

Nombreux sont les experts en management et en psychologie qui s’inspirent d’auteurs qui posent la question du sens comme Martin Buber, Albert Camus, Victor Frankl, Rollo May, Carl Rogers, Abraham Maslow, Simone Weil… Ce recours aux questions existentielles permet de jeter un regard neuf et salutaire sur nos organisations ainsi que sur la vie au travail.
Dans ce constat, certaines écoles ont intégré dans leur cursus des formations à vocation humaine et sociale, pour former des citoyens porteurs de sens. Elie Guez dans son travail d’enseignant en management et relations humaines à l’ISEN de Toulon, va dans le même sens. Il accompagne depuis plus de 10 ans des élèves ingénieurs en développement personnel dans le cadre même de leurs études scientifiques.

Sophrologie

« Nous incluons dans notre enseignement la sophrologie pour la gestion de leurs ressources, le coaching pour donner sens à leur projet, ainsi que l’ouverture aux questions spirituelles, car les hommes ne vivent pas seulement de pain, mais aussi de sens. » Cette ouverture est particulièrement importante pour les étudiants, essentiellement imprégnés à travers leurs études, de rationalité instrumentale.
Tout engagement constitue un acte qui donne corps à notre conception de l’humanité, en ce sens, nous sommes totalement responsables du devenir de notre société. Si, dans cette conception, nous mettons le lien entre action et éthique, les grandes questions de l’humanité dans ce domaine deviennent redoutables.

Au sein des entreprises

Il faut commencer à entrevoir dans ces entreprises qui nous emploient des espaces de développement des personnes. Les experts en management et en psychologie s’inspirent d’auteurs qui ont posé avec acuité la question du sens. Ces passerelles lancées entre l’univers spirituel et celui de l’industrie ne se limitent pas aux entreprises. L’institut Supérieur des affaires du groupe HEC propose à ses élèves de suivre des séminaires sur l’éthique. Il faut arrêter de penser et d’enseigner que l’entreprise est une simple machine à profits.